Saper l’oubli

Au nom du père et du fils et de J.M. Weston
Par

DR

Retourner sur les lieux du carnage et se repérer dans un champ de ruines, dans une ville sens dessus dessous où le sud est devenu l’est, ou peut-être est-ce l’inverse. Deux frangins, Criss et Cross, ne sont d’accord sur rien, ni sur la rue à prendre pour retrouver leur jardin, ni sur le déroulement du spectacle. Et peu importe, c’est un moment de communion irradiant entre artistes et public que Julien Mabiala Bissila nous offre, sans pathos ni miserere. La mémoire est ravivée peu à peu, grâce aux couleurs, aux témoignages et, surtout, grâce à une paire de J.M. Weston.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par