Sérénades

Sérénades
Par

DR

Au théâtre Silvia-Monfort, Anna Mouglalis, sublime ténébreuse, joue une sérénade sous la fenêtre de l’homme aimé. En plein délire amoureux, elle exige de lui qu’il vienne la prendre, voire l’apprendre. Mais existe-t‑il ? Sur une musique de Vincent Artaud, Arnaud Cathrine et Ninon Brétécher nous disent, avec Saint-Exupéry : « L’amour véritable commence là où tu n’attends plus rien en retour. » On aurait aimé encore plus de douleur, de violence et de passion, mais si vous avez aimé une fois dans votre vie, ce spectacle est pour vous.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par