DR

A l’occasion du Festival “Les Nuits des Arènes”, Aline César, actuellement à la tête de la compagnie Asphalte, nous rappelle dans un cadre intime que la poésie est un voyage, un voyage de l’esprit, tout aussi intense que celui du corps. Avec une aisance déconcertante, elle réussit à nous charmer et nous emporte dans son odyssée composée de ses poèmes et de ses compositions musicales. Proche de son public, Aline donne tant de cœur sur scène, qu’elle arrive à faire flancher la raison et  pousse à nous laisser nous-même dériver au gré des musicalités de sa voix et des images qu’elles suggèrent. Cette expérience offre une intimité apaisante entre le spectateur et la comédienne et c’est avec plaisir que l’on se laisse entraîner, sans résister,  dans cette épopée lyrique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par