Les Métamorphoses du cercle

Les Métamorphoses du cercle, suivi de Constructionisme
Par

En écho à l’exposition « Un Art Pauvre » au Centre Pompidou, le duo EW suivi de Marius Schaffter et Jérome Stünzi proposent deux performances singulières et innovantes.

La première, dans le hall du centre Pompidou, fait irruption dans le réel, comme peut le faire l’art dans le quotidien. Dans un angle, Arnaud Gonnet, plasticien et Martin Roehrich, chorégraphe et danseur font leur performance : silencieuse et épurée. Ils happent notre attention au milieu du mouvement et du brouhaha du Forum. Le corps du danseur se meut en synchronisation avec une sculpture de papier, de sorte que le sujet et l’objet dans l’espace forme à eux deux une oeuvre symbolique et géométrique. Cette recherche entre mouvement et image aboutit à une forme finie et intense qui surprend le spectateur dans ses habitudes.

Dans les galeries de l’exposition un « Art Pauvre », Marius Schaffter présente trois objets d’études modestes créées par  Jérome Stünzi en matériaux de récupération : bois, polyester, mousse, fer… Devant nos yeux, il les étudie, les déconstruit littéralement, les décompose afin de pousser au bout les analyses proposées et ouvre ainsi l’interprétation à l’infini avec passion et provocation. Ce travail qui tantôt fait sourire, puis tantôt réfléchir, propose un regard nouveau et personnel sur la relation de l’homme à l’objet d’art.

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

D'autres articles par