Nous, rêveurs définitifs

En apesanteur, poétique et magique, ce cabaret de rêveurs définitifs envahit subtilement la grande salle du Rond-Point et laisse nos yeux incrédules et nos imaginaires en action. Un enchaînement de formes sans véritable lien, si ce n’est la volonté de réécrire les règles du réel. La magie nouvelle les réunit et ensemble, dans leur note d’intention digne d’un manifeste, ils affirment « que l’impossible est un champ infini, nécessaire et synonyme de liberté » et nous invitent à croire « aux mondes sensibles et aux crédibles merveilleux ». Le rêve est aujourd’hui une bouée salvatrice ; merci à eux de partager ces invisibles.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par