Teatro Delusio

Créé en 2012 par la compagnie allemande Familie Flök, « Teatro Delusio » est repris dans l’une des plus grandes jauges du Fringe : le Grand Theatre du Pleasance et ses 750 places. Sur scène, l’envers du décor d’une salle de spectacle et la vie pantomime de ses employés de l’ombre, trois techniciens supportant avec plus ou moins de calme l’égocentrisme médiocre des artistes. Un univers chargé de poésie et d’humour, même si on aurait aimé encore plus de décalage dans la dramaturgie, à l’instar de cette séquence introductive fantomatique qui donne à la pièce son ton hallucinatoire. Reste de brillants moments de mise en scène, portée par une scénographie léchée, comme cette échelle posée contre une fenêtre menant vers nulle part, et toutes ces références irrévérencieuses aux clichés les plus éculés du monde du spectacle vivant… Un hommage facétieux, et plein d’un charme mélancolique, à l’amour du théâtre.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par