Truckstop

Truckstop
Par

(c) Christophe Raynaud de Lage

Arnaud Meunier devrait distribuer des chips et des cacahuètes à l’entrée de la salle. Son spectacle se regarde comme un « Faites entrer l’accusé » du dimanche soir. On se demande ce qui a pu intéresser le metteur en scène dans ce thriller sordide et édifiant de la Néerlandaise Lot Vekemans. Un remplissage consternant et ridicule tient lieu de dialogue. Avec des accents de Joan Crawford en fin de carrière, Claire Aveline regrette que les boulettes d’aujourd’hui ne soient plus composées de hachis frais comme les siennes : « Elles étaient célèbres, mes boulettes de hachis ! » Une bonne partie de la pièce tourne autour d’une lampe – made in Maroc, « donc un peu arabe » – achetée au Lidl. Une histoire compréhensible, un décor « réaliste », des bruitages de film d’horreur… Meunier vise les ados. S’il s’agit du théâtre de l’avenir, on est franchement inquiet.

D'autres articles par