Benjamin Clementine aux Nuits de Fourvière

Benjamin Clementine aux Nuits de Fourvière

Par

Clementine traîne ses guêtres esquintées dans Paris depuis le début des années 2010 et sa traversée du Channel. Le jeune Anglais de 28 ans, découvert dans la rue, a su prendre ses distances avec la griserie médiatique : des tournées, une collaboration avec Gorillaz, mais pas grand-chose d’autre depuis 2015 et la sortie de son premier album. Jusqu’à ce single « Phantom of Aleppoville », inspiré par la lecture de Winnicott sur les traumatismes de l’enfance : construction élaborée, boucles lancinantes, inspiration baroque et piano néoromantique, texte remuant les entrailles… voilà la porte d’entrée idéale pour découvrir l’univers mélancolique du songwriter sous les étoiles de Fourvière.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par