Compassion. L’Histoire de la mitraillette

Compassion

Par

Un immense tas de détritus jonche le plateau, symbole d’une Afrique aussi dévastée que nos consciences. Avec « Compassion. L’Histoire de la mitraillette », Milo Rau explore la culpabilité des Occidentaux face au nettoyage ethnique de 1994 en Afrique centrale. Un théâtre documentaire et sur le fil du rasoir, porté par l’époustouflante actrice de la Schaubühne Ursina Lardi. Créé au TNB en 2015, le projet met le spectateur occidental face à ses contradictions : pourquoi s’attendrir devant la photo du cadavre du petit Aylan échoué sur une plage turque et rester indifférent au massacre de plusieurs millions d’Africains ? Cinq ou six millions de morts, n’est-ce pas l’équivalent quantitatif de la Shoah ? Comme chez l’Ivo Van Hove des « Damnés », le public est pris en otage, et Consolate Sipérius, jeune Burundaise survivante des massacres, le confirme en gros plan face caméra : « Vous êtes les nazis. » Très conscient de l’ambiguïté de sa démarche, Milo Rau joue sur un métathéâtre qui essaie, par une auto-ironie cruelle, de se dédouaner de ses propres limites : « Le metteur en scène voulait mettre un handicapé sur le plateau. Mais ç’aurait été très has been. Maintenant, ce qui marche, ce sont les réfugiés. »

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par