Rebonds et artifices

Rebonds et artifices

Par

Quatre partitions (Xenakis, Enno Poppe, Tolga Tüzün, Alexander Schubert) sont impeccablement interprétées par l’Ensemble intercontemporain – dont seule la dernière explore conjointement les aspects sonores et lumineux du terme lors d’un concert-performance : les asservies, LED et autres stroboscopes mêlés aux rémanences bruitistes-techno Salut c’est cool version savante jouent ironiquement sur les codes du clubbing, tandis que les interprètes détournent des postures clichéiques de fête sous le joug d’un bug à la froideur transhumaniste, qui ne manque pas d’agresser son spectateur.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par