Samouraï : de la guerre à la voie des arts

Samouraï : de la guerre à la voie des arts

Par

Le Musée des Arts asiatiques de Nice est à lui seul un bijou d’architecture, le parfait écrin pour l’exposition « Samouraï ». L’univers de cette classe de guerriers y est dévoilé avec un effort considérable porté sur le détail. La démarche pédagogique n’ôte absolument rien au charme désarmant de cette société à la philosophie de vie et aux coutumes étrangères à la tradition occidentale. Alors que la culture nippone s’ancre irrésistiblement en France depuis de nombreuses années, la présente exposition aidera à saisir non seulement les enjeux et subtilités d’une longue période historique, depuis la fin du XIIe siècle qui sacre la prise de pouvoir du clan Minamoto jusqu’à l’époque d’Edo (1603-1868) et l’abolition de leurs privilèges. Ce monde de guerriers (bushi) trace aussi une « voie des arts », mêlant destruction (bu  : art militaire) et création (bun  : culture, lettres). Une découverte qui peut se solder par une dernière expérience sensorielle avec une cérémonie du thé.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par