On avait découvert le travail de Youness Atbane à l’occasion du festival On Marche à Marrakech en février dernier. Comme dans « Les Architectes », autre morceau de sa trilogie, « Second Copy » est un méta-travail sur l’état de la création contemporaine au Maroc et dans les pays arabes en général. Mais c’est plus largement une satire drôle et décalée du marché de l’art. Derrière l’humour à trois bandes et le minimalisme abstrait qui reproduit et détourne les codes du spectacle vivant contemporain, Atbane invite à une prise de conscience vitale sur les enjeux artistiques et politiques secouant nos sociétés. Une performance aussi originale qu’intelligente.

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Shares

D'autres articles par