Sur Racine

Sur Racine
Par

DR

Adaptation de l’essai de Roland Barthes « Sur Racine », la pièce entremêle, selon un découpage tout subjectif, les vers du tragédien avec l’analyse du philosophe. Jouant d’un didactisme malicieux, la mise en scène réussit l’articulation des deux registres. Mais on est frustré de la disproportion : pourquoi ne pas davantage donner à entendre le texte de Barthes, si brillant qu’on l’écouterait pour lui-même, indépendamment de l’éclairage qu’il apporte en tant que « commentaire de » ? Le parti pris d’une anthologie racinienne est à double tranchant : on apprécie de (ré)entendre de si beaux monologues, mais, à accumuler les fragments hors de toute progression narrative, on manque la montée en intensité qui fait leur force. Plus gênant, on a parfois l’impression qu’une telle horizontalité des climax en affadit la puissance. L’exercice ne manque pas d’intérêt, mais ne plaira-t-il pas qu’aux initiés ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par