Amok

Amok

Par

Seul en scène, Alexis Moncorgé se fait conteur et nous emporte dans les méandres de la folie d’un homme. Celle d’un médecin doué mais exilé « aux Indes » pour cause de passion dévorante. Une femme de l’Ancien Monde perturbe son quotidien et ranime en lui le mal spécial qui le ronge. Moncorgé propose une interprétation vivante et convaincante du texte de Stefan Zweig. La mise en scène déploie de nombreuses ingéniosités pour retracer cette métamorphose de l’homme de science en amok (sorte de berserk de Malaisie). On pardonnera certaines facilités de jeu – souvent dues à la qualité très descriptive du texte – grâce au délicieux grain de la voix d’Alexis Moncorgé. Avignon sonne les dernières heures de ce spectacle qui a d’ores et déjà beaucoup circulé à travers le monde : une bonne excuse pour ne pas le manquer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par