Cent mètres papillon

Cent mètres papillon

Par

Après avoir pendant longtemps écumé les bassins, Maxime Taffanel a métamorphosé son geste de sportif en une arabesque nouvelle. Cet ancien nageur de haut niveau signe ici un joli texte qui agit comme une renaissance : le rêve aquatique s’est transformé pour lui en une source poétique. Le rituel du plongeon et de la course devient le prétexte pour une aventure immersive dans l’univers des sandales plates et autres bonnets de bain. La mise en scène de Nelly Pulicani sert de manière juste et efficace le récit de ces années passées à nager contre la montre. Maxime Taffanel jongle astucieusement entre quelques personnages mais rayonne particulièrement lorsqu’il se fait pur souffle, pure chair, pur mouvement. Tantôt musicien, tantôt danseur, Maxime décrypte pour nous cette sensation ineffable de glisse et nous entraîne avec lui dans le rythme soyeux de l’eau pour une escapade des plus rafraîchissantes.

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par