Danser avec l’invisible

Danser avec l’invisible
Par

Distinction amplement méritée pour « Danser avec l’invisible », désigné « meilleur livre sur la danse », Prix de la critique 2017/2018. Par le truchement d’un livre d’entretiens avec la star japonaise de la scène underground Akaji Maro, Aya Soejima ne nous raconte pas seulement la vie intime (la maladie, les rapports avec Mishima et Araki, la vision du théâtre et de la danse) et publique (avec la compagnie Dairakudakan) de ce danseur et chorégraphe inclassable, figure mythique du butô, elle nous fait ressentir la vibration de la scène japonaise artistique, guidée par une recherche esthétique et spirituelle absolue. Un livre indispensable sur la danse et le théâtre japonais.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par