Monument 0.5: The Valeska Gert Monument

Monument 0.5 : The Valeska Gert Monument

Par

© Ursula Kaufmann

On entendra peut-être au sortir d’un spectacle fébrile qu’il est « intellectuel », sans que l’on parvienne trop pourtant à intellectualiser le terme, qui préserve à la limite le goût d’un souvenir mitigé. Difficile en effet de déceler les connotations exactes qui s’y terrent : il faudrait voir « Monument 0.5 » pour en saisir toutes les subtilités ainsi que la dialectique. Outre qu’elle est follement consubstantielle de sa bible – le genre de spectacle qui ordonne la documentation (ce que ladite bible dément pourtant à demi-mot…) –, la proposition est écartelée entre une démarche admirable – le désir d’« inventer des archives » et de produire une histoire marginale à l’aune de figures méconnues (ici la danseuse Valeska Gert) – et un matériau scénique qui a presque l’air autonome… Ce hiatus laisse un sentiment d’inadéquation dont la chorégraphe se ravirait probablement en arguant la recherche de nouveaux paradigmes. N’empêche que l’idée reste plutôt à distance du plateau : l’intuitif est séparé de l’expérimental. Un spectacle qui satisfera les amateurs de théorétique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par