Swish

Dans « Swish », Tereza Hradilková entremêle fragments autobiographiques et fragments de l’histoire de la Tchécoslovaquie. on assiste alors conjointement à la transformation de la jeune fille en jeune femme et à la disparition d’où pays dont elle est originaire. Symbole de l’enfance, la corde à sauter comme pivot du spectacle agit également comme une roue qu’il faudrait faire tourner en permanence pour ne pas tomber. Performance physique, le solo pose la difficulté de grandir quand on perd tout ce qu’on a connu. « Marche ou crève », semble dire la corde à sauter à la chorégraphe et danseuse tchèque. Sautant presque jusqu’à l’épuisement, Tereza Hradilková se métamorphose en boxeur à robe frangée, avec dans un coin un vieux rêve américain : entre entraînement de boxe et citation de « Taxi Driver », Tereza Hradilková est un Robert de Niro qui aurait chaussé des ballerines.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par