Les Sans

Les Sans
Par

Adapter au théâtre Frantz Fanon, psychiatre révolutionnaire martiniquais, est promesse d’élan puissant, de verbes hauts et de poings levés. Tout commence dans une atmosphère joyeuse : pour la fête des Indépendances, « Monsieur » offre à boire à son peuple, tournée générale ! Mais près du comptoir de Tiibo va réapparaître Franck, son frère de lutte de jeunesse, disparu depuis dix ans. L’intelligence de la mise en scène de Freddy Sabimbona est précisément de concentrer le discours autour d’une bière et d’une amitié que le temps et la séparation ont diffractée en deux voix désormais différentes. Chacun exprime son courage, précise son engagement, les arguments se confrontent, les problématiques s’affinent et les cœurs s’échauffent. Cette joute est accompagnée par un guitariste qui rythme avec langueur les assauts des deux protagonistes et qui, par ses mots parcimonieux, apporte la juste touche de décalage nécessaire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par