Fugue

Alerte enlèvement !

Par

Fugue - © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Fugue – © Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Dans un communiqué, Olivier Py nous informe de la « disparition suspecte de Samuel Achache » (APF), metteur en scène et acteur programmé au Festival d’Avignon. En l’état actuel des choses, les enquêteurs privilégient la piste de la fuite, le jeune Français semblant traverser une période de troubles (source proche du dossier) et ayant présenté dernièrement une pièce de théâtre au titre équivoque (« Fugue »). À la veille de sa disparition, l’individu présentait d’ailleurs cette pièce, qui n’a pas manqué de laisser les spectateurs dans un état de confusion. Au terme de plus d’une heure d’un spectacle émaillé de quelques belles déclarations, rares sont ceux qui comprenaient comment l’artiste avait pu se laisser aller à tant de bouffonnerie compte tenu de la prétention du projet. Sur un papier laissé à l’agence de communication Opus 64 (que la police criminelle suppose en lien avec l’Opus Dei), l’individu invoque même le « carcan cosmologico-philosophique » pour parler de son œuvre, alors que sur scène un acteur s’entoure le sexe de scotch avant de nager le crawl dans sa baignoire. Interpellé à proximité du lieu de la représentation, le metteur en scène Vincent Macaigne confirme que son ami traversait une période de « désordre artistique ». En larmes, la star a même déclaré craindre d’être « à l’origine de cette situation », ayant contraint l’acteur à déclamer nu un texte du dramaturge indien William Shakespeare (Avignon 2011). Malgré cette disparition, le collectif La Vie brève, dont Samuel Achache fait partie, a décidé de continuer à jouer la pièce jusqu’au 22 juillet. Sans nouvelle de lui d’ici là, les enquêteurs se tourneront vers la piste criminelle. Quant à eux, les critiques de théâtre préfèrent croire à la faute de parcours non assumée.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par