A l'assaut de l'empire du disque

alasso3-325x495L’indispensable collection Castor Music, dirigée par Jean-Yves Reuzeau, s’augmente d’un nouvel opus percutant, la traduction du best-seller de Stephen Witt « How Music Got Free ». Witt est un journaliste américain dont le premier ouvrage a remué le couteau dans la plaie de ces années de rupture pour l’industrie musicale qu’ont constitué la fin des années 1990 et le début des années 2000.

En bon storyteller, l’auteur s’est concentré sur trois figures représentatives de cette époque : Karlheinz Brandenburg de la Fraunhofer, le développeur du format mp3 ; Dell Glover, employé d’une usine de fabrication de CD qui a lui tout seul est à l’origine de bon nombre de fuites illégales d’albums et de films ; et enfin le PDG d’Universal, Doug Morris, l’un des principaux patrons de majors de tous les temps, mais aussi celui qui s’est pris de plein fouet le piratage massif. Un triple récit entrelacé, qui a le mérite d’éclairer des pans entiers de notre histoire musicale, dans sa dimension économique et technologique.

« A l’assaut… » est un livre très journalistique qui, pour le meilleur et pour le pire, n’épargne au lecteur aucun détail parfois incongru dans les portraits dressés par l’auteur, avec un choix de priorités très personnel : ainsi on apprendra que la copine de Glover « était malheureuse », par contre on ne saura presque rien du parcours de Shawn Fanning, pourtant autre figure incontournable de l’écosystème du mp3. Ce storytelling sélectif, allié à un style léger, incisif et surtout très drôle (cf. les hilarantes charges contre le groupe Limp Bizkit), est une garantie de facilité de lecture, mais passe à la trappe quelques éléments informatifs que l’on aurait aimé voir intégrés au récit. Reste une excellente enquête qui plaira en particulier à tous ceux ayant connu la grande époque des Napster, Kazaa, eDonkey et autres véhicules des premiers frissons du peer to peer, à un moment où « toute une génération commet le même crime ».

Stephen Witt, « A l’assaut de l’empire du disque« , éditions Le Castor Astral, novembre 2016, 304 p., 24 €.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par