Une Europe qui rocke

Cabaret Europe
Par

DR

Depuis mars 2016, la compagnie La Pop – ex-Péniche Opéra –, dans le cadre d’un nouveau projet artistique, accueille une série de compagnies et de spectacles aux formes scéniques bien singulières, dans sa péniche amarrée sur le bassin de la Villette. « Cabaret Europe », du Birgit Ensemble, en est un exemple paradigmatique. Entre musique et théâtre, performance et concert, ce premier volet d’une tétralogie consacrée à l’Europe contemporaine et à ses problématiques parle, de façon ludique, des conflits à Sarajevo et à Athènes pendant les années 1990 et 2000 respectivement, de la guerre des Balkans et de l’économie grecque lors de la crise de 2008, sans pour autant oublier ni la vie quotidienne ni les visages de ceux et celles qui sont touchés par l’épreuve. L’Europe est représentée par une figure presque onirique, une belle femme qui se promène d’un côté à l’autre, parfois en chantant, parfois juste en regardant les autres (comédiens et nous, les spectateurs). Le spectacle combine une série de chansons traditionnelles des Balkans (disons-le, avec une maîtrise tout à fait surprenante de la prononciation serbo-croate) avec d’autres compositions propres (dont une chanson interprétée fabuleusement par une Angela Merkel angoissée). Bien que certains moments du spectacle soient moins intéressants que d’autres, le résultat général est réussi. Le travail musical et vocal est soigné et original. En plus, la volonté d’établir un rapport étroit avec le spectateur, au-delà des paroles, est claire dès le début, lorsqu’on nous offre un verre de vin pour accompagner les artistes dans cette soirée cathartique.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par