Louise Vanneste : « Quand est-ce qu’on arrive ? »

Je me sens arriver quand ma présence − mon éveil, mon attention, mon intuition physique et mentale − me permet d’être pleinement dans la situation vécue. C’est là que je me sens « arriver ». Ça peut être un temps passé avec l’un de mes enfants, quand je suis sur scène, dans une conversation, à l’écoute d’une conférence… Je me sens arriver quand je suis pleinement ici. Et alors c’est un moment particulier, une sorte d’hypnose éveillée. C’est simple et compliqué, facile et exigeant. Cela peut demander un temps de préparation plus ou moins long mais c’est là que j’aime arriver.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •