ARIA : 20e Rencontres internationales de théâtre en Corse

Par

Comme chaque été depuis 20 ans les Rencontres Internationales de Théâtre en Corse font vivre les textes en pleine montagne dans un paysage majestueux de Balagne dominé par le monte Padre (2390m) !

 Ce choix on le doit à Robin Renucci originaire de cette région. Dans la pure tradition du théâtre populaire, il a imaginé l’ARIA – association des rencontres internationales artistiques comme le lieu d’un théâtre pour tous où échange, activité en commun et confiance dans le partage du savoir pourraient s’épanouir. L’ARIA, à la fois structure associative d’éducation populaire dédiée à la création théâtrale créée en 1998 mais aussi théâtre La Stazzona inauguré en 2010, la vallée du Giussani l’a accueilli malgré l’incongruité que cela pouvait représenter initialement aux yeux des habitants comme des élus. Outil du développement local autant que projet de développement culturel, cette initiative au service d’une population éloignée des lieux de culture est un tout dont les Rencontres internationales de théâtre sont le meilleur témoignage de son bien-fondé.

Pour cette 20e édition : créations théâtrales, lectures, impromptus et bien d’autres moments où textes, corps et voix se font l’écho de ce désir de théâtre qui animent les participants. Les metteurs en scène Pascale Blaison, Marie Favre, Olivier Letellier, Camille Nesa, Jean-Yves Ruf, Chany Sabaty, Guillaume Séverac-Schmitz, Céline Vincent et deux stagiaires Romain Gneouchev, du TNS à Strasbourg, et Hugo Roux, de l’Ensatt à Lyon sont présents sur le site depuis 1 mois auprès des 80 stagiaires – garçons et filles de tous âges et de tous pays, amateurs ou professionnels – à travailler sur les œuvres qui seront présentées au public.
Guillaume Séverac – Schmitz pour « Les Bas-fonds » s’est emparé d’un espace sensiblement suspendu dans le paysage, délimité par le vide et les murs de l’église. Là va se jouer à la nuit tombante le destin des oubliés, des désespérés violentés par la vie. Cette communauté d’infortune, 16 jeunes comédiens habités, convaincus lui donnent corps de façon magistrale. L’espace vibre de leur détermination et de leur élan vital. La mise en scène les met au cœur du public dans un décor simple – des divans, un fauteuil avachi- leur fait traverser l’espace de part en part, s’appuie sur leur énergie pour porter cette curieuse solidarité qui émane de ces revenus de tout perdus dans l’alcool et les rêves. Le théâtre est physique et vibrionnant. Les Bas-fonds, c’est là une affaire de famille où la réflexion sur la vie, la mort prend la forme d’un combat. Magnifique. Pour « La vie est un songe » de Calderon Jean-Yves Ruf a privilégié l’apprentissage. Afin de répondre au défi d’une écriture complexe pour de jeunes comédiens, il a doublé les rôles et chacun a pu s’approprier le texte, l’espace et donner à voir un moment de théâtre ambitieux.

Les Rencontres ont innové cette année avec « Quand viendra la vague ». Le texte est une commande à Alice Zeniter et le metteur en scène Pascale Blaison est marionnettiste. Pour cette fable écologique d’actualité (les eaux montent) le processus de création s’est déployé de la fabrication de la marionnette à la réalisation scénique finale sans omettre l’apprentissage de la manipulation. L’auteur s’est adaptée à ce dispositif pour laisser toute sa place à l’objet marionnette porteur du texte. Mettre la bonne voix, trouver le mouvement qui corresponde à la voix, ne jamais lâcher l’enjeu du texte qui ici est dénonciateur. Un charme émane de cette proposition inhabituelle qui apporte une lecture plurielle au propos de l’auteur. Ce « sur mesure » s’inscrit dans la démarche globale de l’Aria, Alice Zeniter comme Clément Camar-Mercier auteur des Témoins pièce troublante de vérité, a bénéficié d’une résidence d’écriture pour ce projet et s’est mise à la disposition de Pascale Blaison. Présents aussi des récits comme « La petite Danube », « Moby Dick » ou « Le courage de ma mère », qui tous à leur manière nous plongent dans l’actualité et une lecture « Bastia à l’ouest, J’ai rêvé une île » de et par Christian Ruspini qui nous livre l’intime dans un récit flamboyant. Les Rencontres plus qu’un festival, un état d’esprit.

Du 5 au 12 août 2017

  •  
  •  
  •  
  •  
  •