Atlas républicain

Festival ZOA/Zone d’occupation artistique
Par

Un corps mou qui s’éveille aux bruits du monde, des pieds nus qui s’exécutent sur du sable et de la terre… Les artistes programmés à la mairie du IIIe arrondissement dans le cadre du festival ZOA/Zone d’occupation artistique rejouent le mythe d’Atlas pour raconter notre époque où l’on porte le monde à bout de bras. Mais ici, la performance est relationnelle et subversive : le Monde majuscule n’écrase jamais le corps, toujours tendu vers l’Autre. Et cette occupation d’un espace public prend tout à coup une teinte résolument citoyenne.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par