White Spirit

White Spirit
Par

(c) Cyril Zannettacci

Au musée du Quai Branly, sur la scène du théâtre Lévi-Strauss, le street artiste tunisien Shoof conçoit un décor calligraphique éphémère pendant que l’ensemble al Nabolsy et les derviches tourneurs de Damas nous font entrer en transe. L’art des voyous bannis de la bourse des valeurs de l’art contemporain. L’art coranique soufi, transmis depuis le ixe siècle, où le renoncement à soi et l’élévation vers Dieu font loi. Et une rencontre métamorphique qui sublime le geste street artistique, et corporéise la danse spirituelle des derviches. J’ai pleuré, quoi.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par