Fantin-Latour : A fleur de peau

Fantin-Latour : A fleur de peau
Par

DR

Première rétrospective Fantin-Latour à Paris depuis 1982, “A fleur de peau” touche juste avec son titre-calembour :  la majorité des 123 œuvres présentées ici, qu’elles soient des natures mortes ou des portraits d’artistes, témoignent de la fulgurance quasi documentariste du peintre grenoblois. Mais lui qui avait déclaré : “on peint les gens comme des pots de fleurs”, ne saurait être réduit à un quelconque naturalisme asséché. Son travail illustre sa modernité technique et, à partir des années 1870, la volonté de creuser les thèmes plus allégoriques et mythologiques, à l’image du “Prélude de Lohengrin”. Parmi les œuvres-clés du peintre, on retiendra le célèbre “Hommage à Delacroix”, ainsi que le prodigieux et intimiste “Coin de table” (1872), l’un des trois seuls tableaux pour lesquels Rimbaud a posés.

Jusqu’au 12 février 2017 au Musée du Luxembourg

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par