DR

On connaissait « Le Livre de ma mère » d’Albert Cohen et le « Journal de deuil » de Roland Barthes. Il faut désormais compter avec le « Finir en beauté » de Mohamed El Khatib. Le comédien, qui est également l’auteur de son texte, possède ce don rare et merveilleux de faire rire et pleurer dans le même mouvement. « Finir en beauté » est une ode drôle et bouleversante à la mère disparue. Mohamed El Khatib mêle intelligemment extraits de journal intime, enregistrements sonores et documents papier. On est touchés par la délicatesse et la simplicité du propos, sans fioritures, de ce texte universel qui frappe au cœur tous ceux qui aiment ou ont aimé leur mère. Un grand seul en scène porté par un grand comédien.

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par