Kraff

Kraff
Par

(c) Vincent Joffre

Dans un espace dépouillé, très proche des spectateurs, nous voyons se fabriquer un personnage en papier, sauf sa tête, déjà prête. Passé l’émerveillement naturel de cette magie de la fabrication, le propos est ensuite de savoir si cette marionnette à taille humaine pourra imiter ou dépasser le modèle de chair et de sang devant elle. Soyons clairs, elle le surpasse. Et assez vite, on s’ennuie. La danse proposée ne suffit pas à nous raconter une histoire. Seule la technique magnifique des manipulateurs peut nous tenir un temps en haleine. Le public aime, si ce n’est que ses applaudissements tardent à venir. Comme s’il attendait qu’on lui raconte une histoire, qu’il a donc manquée. Ce spectacle est aussi court en bouche que son titre. Dommage.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par