Norma

Norma
Par

(c) Hans Jörg Michel

Belle émotion au théâtre des Champs-Élysées pour la dernière de cette Norma magnifiquement incarnée par Cecilia Bartoli. C’est la gorge serrée pour elle que l’on ressent la douleur et le sacrifice de cette prêtresse délaissée par l’homme qu’elle aime, clandestinement, et avec lequel elle a eu deux enfants. Tous les interprètes sont justes. Il faut rendre hommage à la direction sensible de Gianluca Capuano et à la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser. Leur parti pris de contextualiser l’histoire dans l’Italie mussolinienne fonctionne dans l’ensemble, même si parfois cela semble un peu volontariste et encombrant. Une très belle soirée néanmoins.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par