Play Me

Play Me
Par

(c) Chang-Chih Chen

Les enfants sont cruels et leurs jeux peuvent être tyranniques. C’est ce que démontre le M.O.V.E. Theatre de Taïwan dans sa nouvelle création. Pétri de mouvements répétés à l’infini et parfois inversés dans un univers qui n’est pas sans rappeler celui d’une pièce de Trisha Brown, « Play Me » insiste sur la fausse naïveté qui parsème les jeux enfantins. La ronde devient infernale quand l’un des danseurs prend le pouvoir sur les autres et leur impose son rythme. Le jeu se transforme alors en code social auquel il est difficile d’échapper. La norme s’impose à mesure que le rythme s’emballe. Qu’advient-il alors de celui qui ne veut plus jouer ? La meute se retourne contre lui. Dans le monde des enfants comme dans celui des adultes, il n’est pas bien vu de sortir du lot.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par