Pour que tu m’aimes encore

Pour que tu m’aimes encore
Par

(c) Baptiste Ribrault

Dans les années 1990, la grande Céline avait chamboulé le cœur de toutes les jeunes filles en fleurs avec son tube « Pour que tu m’aimes encore » écrit par JJG. Élise Noiraud nous donne à voir avec malice et nostalgie cette tranche d’adolescence, faite de sacs bananes, de « chorés » répétées dans les chambres et de booms à la sauce euro-dance. Mais si elle maîtrise l’héritage du sketch de cette époque (dialogue à une voix dont Muriel Robin fut la papesse en son temps) et déroule une palette de savoureux personnages, elle parvient aussi à révéler les difficultés à se construire en tant que femme pour toute une génération de filles dont les mères n’avaient d’autre choix que d’être mères. Très drôle et très émouvant.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par