Toute ma vie, j’ai fait des choses que je savais pas faire

Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire
Par

DR

Un corps écrasé sur le sol, encerclé par la ligne blanche des cadavres. Le corps se lève lentement et, dans un monologue chorégraphié, reconstitue par la parole une intrigue qui ne se déroule qu’en une ou deux minutes de temps réel. Le texte de Rémi De Vos est la transfiguration d’un fait divers d’homophobie ordinaire en un récit déconstruit, inégal mais incisif, qui traduit l’impuissance de la victime comme du spectateur-témoin face à l’irruption de la violence. Si l’ensemble peine parfois à nous impliquer entièrement et laisse une impression de symbolisme flottant, le propos est servi par la prestation androgyne et saisissante de Juliette Plumecocq-Mech ainsi que par la mise en scène sobre et élégante de Christophe Rauck.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par