Strange Strings

Strange Strings
Par

DR

Si on a l’habitude, depuis la fin des années 2000, de voir Ballaké Sissoko et Vincent Segal sillonner les festivals, c’est tout à fait exceptionnellement qu’ils ont convié Renaud Garcia-Fons et Derya Türkan pour un concert de musique de chambre placé sous le signe d’un métissage tendre et joyeux. Alternativement en duo ou en quartet, en cordes pincées ou frottées, les compositions des uns et des autres se succèdent, mêlant ostinatos africains à la kora, mélodies orientales (le son du kemençe se rapproche par moments de l’erhu chinois), grooves flamenco, le tout saupoudré de prodigieuses envolées de Garcia-Fons sur son étonnante basse à cinq cordes. Les quatre compères sont virtuoses, mais sans forfanterie, créateurs d’une rêverie musicale douce, parfois expérimentale dans leur approche de l’instrument, mais toujours très accessible.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par