à propos d’I/O

En résumé

I/O est un journal gratuit, papier et numérique, d’informations et de critiques sur le spectacle vivant et la création culturelle en général. C’est un journal collectif, indépendant, à parution bimensuelle.

IO-V-couv IO-IV-Couv Couv-IO-lll IO-ll IO-Automne-Couv


D’où vient le nom I/O ?

A l’origine, à sa création au printemps 2015, I/O vient de In/Off, les deux volets du festival d’Avignon, que nous souhaitons aborder avec le même regard, sans distinction ni à priori. En informatique, I/O c’est aussi l’input et l’output : I/O est un outil de circulation de la richesse culturelle, depuis ceux qui la créent vers ceux qui la reçoivent. Enfin I/O est un clin d’œil à la vache mythologique et à toutes les métamorphoses !


 Qui sont les rédacteurs d’I/O ?

I/O est un collectif indépendant, constitué à l’origine de blogueurs amoureux du spectacle vivant, qui se sont rencontrés sur les réseaux sociaux et ont mis en commun leur passion. À ce collectif se joignent des journalistes professionnels (voir la liste des rédacteurs).


De quoi parle I/O ?

Le contenu est composé principalement de critiques de spectacles, d’installations, d’expositions, mais aussi d’articles de fond, de tribunes, d’interviews…. La diversité d’origines des rédacteurs donne à I/O un ton moins formaté, plus libre. Un certain nombre de propositions artistiques sont commentées par deux journalistes, non pas dans un but de notation type « j’aime/j’aime pas », mais plutôt afin de confronter des sensibilités différentes.


À quoi ressemble I/O ?

I/O papier est un journal papier de 8 à 20 pages, format tabloïd. En parallèle, la plateforme web (www.iogazette.fr) vient compléter la version papier avec des articles supplémentaires et du contenu multimédia. Les Unes de I/O sont illustrées par des photos d’art n’ayant aucun lien avec le spectacle vivant, qui définissent la couleur du numéro, et contribuent à créer une ligne esthétisante et conceptuelle facilement reconnaissable. Voir la liste des photos publiées dans I/O.


Où trouver I/O ?

Il est en accès libre dans les principaux lieux des festivals couverts, ainsi que dans divers lieux culturels à Paris et ailleurs (théâtres, lieux d’exposition…). Les PDF de la version numérique sont consultables sur le site web.


Quels sont les festivals couverts par I/O papier ?

A l’automne 2017, I/O a couvert plus de 150 festivals à travers le monde, parmi lesquels : le Festival d’Avignon, le Festival d’Automne à Paris, le Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles, le Festival TransAmériques à Montréal, la Biennale de Venise, Montpellier Danse, la Biennale de Danse de Lyon, le Festival d’Edimbourg, le Festival d’Abu Dhabi, le Golden Mask à Moscou… Consulter la liste complète des festivals couverts.

> Consulter tous les anciens numéros de I/O papier au format PDF
>
Access all back issues of I/O in PDF format