à propos d’I/O

En résumé

I/O est un journal gratuit, papier et numérique, d’informations et de critiques sur le spectacle vivant et la création culturelle en général. C’est un journal collectif, indépendant, et dont la version papier dure le temps des festivals. Il se prolonge sur le web entre les différents événements.

IO-V-couv IO-IV-Couv Couv-IO-lll IO-ll IO-Automne-Couv


D’où vient le nom I/O ?

A l’origine, à sa création au printemps 2015, I/O vient de In/Off, les deux volets du festival d’Avignon, que nous souhaitons aborder avec le même regard, sans distinction ni à priori. En informatique, I/O c’est aussi l’input et l’output : I/O est un outil de circulation de la richesse culturelle, depuis ceux qui la créent vers ceux qui la reçoivent. Enfin I/O est un clin d’œil à la vache mythologique et à toutes les métamorphoses !


Qui sont les rédacteurs d’I/O ?

I/O est un collectif indépendant, constitué de bénévoles, essentiellement de blogueurs amoureux du spectacle vivant, qui se sont rencontrés sur les réseaux sociaux et ont mis en commun leur passion (voir la liste des rédacteurs). À ce collectif se joignent des journalistes professionnels. Tous les collaborateurs sont invités à afficher sur leur page Facebook, leur blog ou leur profil Twitter le bandeau officiel « Je suis collaborateur I/O » :

I/O


De quoi parle I/O ?

Le contenu est composé principalement de critiques de spectacles, d’expositions, mais aussi d’articles de fond, de tribunes, d’interviews…). La diversité d’origines des rédacteurs donne à I/O un ton moins formaté, plus libre, plus proche du ressenti, permettant aux articles d’avoir un lien plus direct avec leurs lecteurs. Chaque proposition artistique est commentée par deux journalistes, non pas dans un but de notation type « j’aime/j’aime pas », mais plutôt afin de confronter des sensibilités différentes.


À quoi ressemble I/O ?

I/O papier est un journal papier de 8 à 16 pages, format berlinois ou tabloïd selon les éditions, dont la fréquence dépend des festivals. En parallèle, la plateforme web (www.iogazette.fr) vient compléter la version papier avec des articles supplémentaires et du contenu multimédia.


Comment I/O est-il financé ? Qui sont ses partenaires ?

I/O est un journal gratuit, dont le financement repose entièrement sur le soutien de partenaires publics, de sponsors et mécènes privés, et de la publicité.


Où trouver I/O ?

Il est en accès libre dans divers points symboliques des festivals couverts, ainsi que dans divers lieux culturels à Paris et ailleurs (théâtres, lieux d’exposition…). Ils sont également disponibles aux billetteries des Fnac de Paris et des villes dont nous couvrons les festivals. Les PDF de la version numérique sont consultables sur le site web.


Quels sont les festivals couverts par I/O papier ?

  • 1ere édition : Festival d’Avignon, juillet 2015 (20 numéros)
  • 2e édition : Festival d’Automne de Paris, octobre à décembre 2015 (5 numéros)
  • 3e édition : 1 numéro spécial « printemps 2016 » couvrant plusieurs festivals : De(s)illusions, Artdanthé, Programme Commun et Etrange Cargo.
  • 4e édition :  Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles (2 numéros, mai 2016)
  • 5e édition : 1 numéro spécial Latitudes Contemporaines (région lilloise) et Petites Formes D-Cousues (Point Ephémère) en juin 2016
  • 6e édition : 1 numéro spécial Nuits de Fourvière et Utopistes (Lyon métropole) en juin 2016
  • 7e édition : 9 numéros pour les Festival d’Avignon, d’Aix-en-Provence et les Rencontres photographiques d’Arles (juillet 2016)/li>

Editions spéciales à venir :

  • Festival d’Automne de Paris (septembre à décembre 2016)
  • Festival D-CAF (Le Caire, mars 2016)
  • Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles, mai 2016)
  • Festival FTA TransAmériques (Montréal, juin 2016)
  • Nuits de Fourvière (Lyon, juin 2016)
  • Festival de Marseille (juin 2016)

 

> Consulter tous les anciens numéros de I/O papier au format PDF
> Access all back issues of I/O in PDF format