Vertige de la liste

Vertige de la liste

A la fin tout devient poésie

Aux côtés de notre bien aimé Hölderlin, Novalis (1772 – 1801) est une des figures éminemment attirantes du premier romantisme...

Œdipe sans complexe

Œdipe sans complexe

Œdipe roi

Il faut avant tout souligner qu’en choisissant de proposer une nouvelle mise en scène d’« Œdipe », Philippe Soltermann avait un point...

Saucisses et bien-pensance

Saucisses et bien-pensance

Je vous ai préparé un petit biotruc au four

Ce qui semble évident mais pas si commun c’est le jusqu’au-boutisme qui caractérise les créations de Marielle Pinsard. Quelles que...

Pèlerinage laïc

Pèlerinage laïc

« L’art se réfugie dans une expérience qui n’est plus celle d’objets entourés d’une aura, mais d’une aura qui ne...

La ballade sauvage

La ballade sauvage

Voodoo Sandwich

Approcher l’antre d’Augustin Rebetez c’est d’abord pénétrer une cosmogonie esthétique très marquée. Un monde âpre, où les images sorties de...

Mélo-drame

Mélo-drame

Et j'ai crié Aline

Tout commence comme chez Philippe Quesne avec l’apparition furtive d’une taupe musicienne et finit avec Christophe qui tente une dernière...

How it feels to be free

How it feels to be free

Le silence et la peur

Pourquoi Nina Simone est devenue ces derniers temps une image dramaturgique plébiscitée ? De David Lescot à Anne Bouvier en...

Cris et chuchotements

Cris et chuchotements

The Rest Is Silence

Du noir primordial, la horde fait advenir un feu. La flamme vacillante prend progressivement confiance et devient à la fois...

L’élégance de la pintade

L’élégance de la pintade

« On ne peut pas vivre dans un monde où l’on croit que l’élégance exquise du plumage de la pintade est...

Fin de règne

Fin de règne

Le roi se meurt

Nous l’avons constaté sur les plateaux depuis quelques années, l’esthétique kitsch voire moche est une entrée possible dans le nerf...

Escale en Vénitie

Escale en Vénitie

Depuis les plaines d’Italie, après la traversée de versants tendres et verdoyants, le château de CastelBrando s’impose à la vue...