Madame

Guerre(s) d’alcôve

Par

Assise, de dos, Madame n’y va pas par quatre chemins : elle aime le sexe et ne s’en cache pas. Une mère maquerelle délurée et gourmande, aux appétits insatiables. Il n’y avait que Catherine Jacob pour pouvoir oser incarner ce personnage cash et libéré, narquois et entier. Plutôt habitué à l’écriture, Rémi De Vos franchit le pas de la mise en scène avec brio au théâtre de l’Œuvre. Gouailleur et plein de verve, « Madame » émoustille tout en signant un portrait de femme forte embarquée malgré elle dans les tourments du xxe siècle.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par