Reprendre les bases

Race et théâtre - un impensé politique
Par

Le sous-titre de cet essai, « un impensé politique », annonce directement la problématique des 150 pages qui le composeront : comment, à une époque où la question de la visibilité des acteurs et actrices de couleur est de plus en plus posée, réapprendre à penser la dimension politique de la présence des personnes racisées sur la scène théâtrale ? Sylvie Chalaye — dont l’Afrique, ses représentations et la place de ses descendants au théâtre sont un des thèmes de prédilection — décide d’y répondre en compilant des témoignages issus d’un large corpus d’entretiens et de prises de paroles publiques de comédiens et metteurs en scènes (afrodescendants ou non), et en recontextualisant historiquement la place accordée aux personnes de couleur dans les arts vivants. Et si l’ensemble, fort bien documenté et cohérent, ne manque pas d’intérêt, la réflexion, elle, semble malheureusement trop souvent rester en surface, ou en tout cas ne propose jamais vraiment de pensée nouvelle autour du sujet qu’elle aborde. Car si l’on s’intéresse un tant soit peu à la problématique de la racialisation et qu’on a suivi les différents événements qui ont agité la scène théâtrale ces dernières années, on n’apprendra malheureusement peu de choses de l’ouvrage de Sylvie Chalaye. On se sentira même frustré, par moment, devant certaines contradictions et devant l’aspect capillotracté de certains développements que l’on aurait aimé plus clairs et directs. Mais si l’on est un néophyte qui commence à s’intéresser à la question, alors ce livre reste à lire. Car il n’en est pas moins une historiographie claire et instructive, qui a le mérite de reposer les questions et de restituer les grands concepts attenants à ce problème ô combien politique et actuel de l’invisibilisation des personnes afrodescendantes dans les arts. 

  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par