Le Petit Centre du Monde

Par

DR

DR

« Je ne vois aucune différence de principe entre un poème et une poignée de main. » Sublime Paul Celan, poète de votre soirée au Rond-Point. Mais à 22 heures, je vous connais, vous voyez une différence, même de principe, entre la poésie et une petite faim. Vous voulez dîner mais, Celan oblige, tout en légèreté et en délicatesse.

Direction : le Petit Centre du Monde, à deux pas du théâtre.

Bar à whisky japonais (essayez le Nikka From the Barrel, incontournable) et à saké, mais surtout élégant restaurant vietnamien à la cuisine simple et raffinée. Le bobun, plat signature, est merveilleux de simplicité et de saveurs, chaque ingrédient bien séparé des autres : le bœuf, tendre et goûteux, repose sur les vermicelles à la cuisson parfaite ; les bâtonnets de carotte et de concombre sont fermes et légèrement vinaigrés, et les nems présentent un croustillant impeccable. Un plat parfaitement lisible (beaucoup plus facile d’accès que Celan entre nous), ce qui change des restaurants qui mélangent le tout sans égard pour vos papilles. La recette en est gardée secrète par David, le chef de Saigon (qui m’a confirmé la présence de citronnelle dans la marinade avec un clin d’œil complice, comme si c’était le scoop du siècle !). Si vous êtes plutôt soupe, le pho est magique : les herbes aromatiques et les épices, dont la cannelle et le gingembre, qui parfument le bouillon dans lequel bœuf et pâtes de riz attendent, assez sereinement me semble-t‑il, d’être avalés font de ce plat un vrai voyage. Autres plats typiques (raviolis aux champignons et porc, bœuf luc lac au sésame et citron, saumon aux herbes de la baie d’Along) tout aussi délicieux.

Appelez, la cuisine restera ouverte pour vous grâce à la charmante Varya. Et si vous préférez dîner entre 19 et 20 heures, vous bénéficiez du menu déjeuner.

C’est pas chouette, le théâtre ?

Théâtre : Rond-Point
Pièce : « Le Méridien »
Restaurant : Le Petit Centre du Monde, 1 bis, rue Jean-Mermoz 01 53 76 24 42
20-40 euros

 

 

D'autres articles par