New Settings : Le Cauchemar merveilleux

New Settings : « Le Cauchemar merveilleux »

Par

Un remarquable dispositif digne du Futuroscope couche le spectateur sur une chaise longue, au milieu d’une sphère tubulaire, nervée de spots et d’enceintes. Une invitation à la divagation onirique, judicieusement intitulée « Le Cauchemar merveilleux ». Le cauchemar, on voit bien : l’agrégation d’effets sonores qui, par défaut d’intention et de sobriété, s’annulent les uns les autres dans un magma écœurant pour l’oreille. Restent les mots, scandés à la façon d’un Gainsbourg dépressif et éthylique, qui ne sauvent malheureusement rien du projet, tant leur fil décousu ressemble davantage à un jet de « foutre » verbal (dixit Arthur H) qu’à des fragments de rêve.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par