Deux femmes vêtues presque identiquement, marchent, courent, sautent, évoluent côte à côte sur une musique de boîte de nuit ringarde mixée en direct par DJ Palm Wine. Le duo, formé par la chorégraphe elle-même, Cristina Kristal Rizzo, et une jeune danseuse, Annamaria Ajmone, étonne. Inspirée par la construction musicale inlassablement invariable du Boléro de Ravel, la pièce est une succession de mouvements répétitifs de bras saccadés, de déhanchements et de sautillements pendant cinquante minutes. Le spectacle, créé à la Biennale de danse de Venise en 2014, s’essouffle et lasse rapidement par la pauvreté de la chorégraphie, l’absence de dramaturgie et de second degré.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par