Le Lièvre blanc d’Inaba et des Navajos

Le Lièvre Blanc d’Inaba et des Navajos
Par

(c) SPAC

A l’occasion des dix ans du théâtre Claude Lévi-Strauss, sont invités au musée du Quai Branly le Japonais Miyagi Satoshi et sa compagnie, qui avaient déjà enchanté Avignon en 2014 avec le Mahabharata – Nalacharitam. A la fois dansée, mimée, chantée, contée, percussive, la mise en scène se veut lyrique, fantasmagorique, légère et sensible. Mais le plus impressionnant restent les costumes, directement inspirés des collections du musée : masques gigantesques et colorés, qui s’articulent et se manient à plusieurs et rendent un bel hommage aux figures célestes qu’ils représentent. Rien de particulièrement nouveau finalement pour le metteur en scène japonais, mais la magie opère : comme si les galeries elles-mêmes s’étaient éveillées et nous avait bercés de leurs mythes.

  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par