DR

En 2015, Kat Válastur présentait la très belle et poétique pièce « Ah! Oh! A contemporary ritual ». Cette année, elle propose un spectacle pour trois danseurs autour de problématiques environnementales et politiques actuelles liées au pétrole. Les interprètes portent d’horribles tenues inspirées des vêtements de guerre. Leurs mouvements sont saccadés, robotiques et narratifs. Au ralenti, ils miment une course vers on ne sait quoi, une coupe ? Un graal ? Ils semblent aimantés par des objets dissimulés sous des tissus noirs. Le propos est confus, l’esthétique de science-fiction vilaine. L’ensemble provoque incompréhension, ennui et agacement.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par