La Femme la plus dangereuse du Québec

La Femme la plus dangereuse du Québec

Par

Correspondances, manuscrits, photos personnelles et autres brouillons de la poétesse Josée Yvon ont été exhumés pour reconstituer le puzzle de cette légende de la littérature féministe et contestataire québécoise. Josée Yvon la marginale, l’amoureuse et l’esprit rebelle revit à travers les corps impudiques de trois comédiens absolument magnifiques. Toutes les nuances de sa personnalité insaisissable ont été comprises et embrassées, sans concession. Phrases hachées, mâchées, crachées fusent comme autant de feux d’artifice dans un hommage fou et sublime ressuscitant le Montréal marginal des années 1970 et ses abîmés de la vie. C’est une performance sensuelle et explosive d’une justesse admirable que nous sert le tout jeune Maxime Carbonneau.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par