Tout le monde dit « Ça va ? », tout le monde dit « Bravo ! »

Si ça va, bravo
Par

sccvb015

Une pièce sous forme de sketches absurdes à l’humour grinçant et au rythme effréné. Aucune logique, mais la pièce est riche de sous-entendus de thèmes communs et récurrents (l’amitié, l’amour, le pouvoir, la maladie…). On s’emmêle dans le texte, dans le discours. Les répliques fusent, à la fois grinçantes et subtiles. Des formules simples, communes, pleines de réflexion sur notre monde et sur les modes de communication. Sur scène, deux personnages qui se parlent, se questionnent mais ne s’écoutent pas. En découlent des conversations absurdes et humoristiques, sur le même ton que Bedos ou Devos. C’est un spectacle qui nous en dit beaucoup sur les absurdités du monde et l’hypocrisie des relations sociales. Étienne Coquereau et Renaud Danner y campent des personnages qui affrontent des situations cocasses et dramatiques avec beaucoup de talent. On admire leur débit de paroles, leurs jeux effrénés et subtils. On ne peut que s’attacher à ces deux clowns cyniques qui nous entraînent dans leurs échanges surprenants et caustiques. Deux comédiens avec des approches différentes du texte et des tempéraments opposés : Étienne Coquereau propose un jeu calme et ironique, tandis que Renaud Danner campe un personnage plus piquant et énergique. C’est un duo tendre et attachant qui nous offre un véritable show. Johanna Nizard offre une mise en scène épurée centrée sur les jeux des comédiens et le texte. Une proposition intelligente et pertinente qui permet de se concentrer sur les jeux tout en digérant à notre aise le flux de paroles. C’est un spectacle agréable, drôle, dont on sort avec le sourire.

D'autres articles par