DR

Co-création des compagnies irlandaises Junk Ensemble et Brokentalkers, “It Folds” est une pièce sur le sentiment de perte. Le jeune Kevin, présence fantomatique, n’est plus de ce monde. Un puzzle visuel se met en place qui reconstitue ce que signifie son absence pour ceux qui restent. L’énigme de sa disparition (son enlèvement) donne lieu à une alternance de tableaux d’une poésie drôle et souvent absurde (deux corps déguisés en cheval arpentant la scène, souvenir d’enfance quelque peu dégénéré), chargés d’un symbolisme parfois forcé. Un spectacle dérangeant, au rythme très inégal, qui laisse une impression de bordel sémiotique pas nécessairement désagréable, découlant sans doute de l’écriture de plateau. Point d’orgue : la magnifique séquence de fin, chorale de fantômes innombrables chantant un “happy birthday” qui sonne comme la résolution douce-amère d’un drame dont on ne sort pas indemne.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par