L’Abattage rituel de Gorge Mastromas

L’Abattage rituel de Gorge Mastromas
Par

DR

Gorge Mastromas est un être abject. Un pur produit de l’ultralibéralisme prêt à commettre le plus ignoble des actes pour arriver à ses fins. Pourtant, quand il était enfant, Gorge était un doux, un faible. Malheur aux faibles ! C’est cette fable grinçante de Dennis Kelly que proposent à la scène Maïa Sandoz et sa belle équipe de comédiens. Un travail de chœur savamment élaboré qui parvient dès les premières minutes à embarquer le public sans lui laisser ensuite un instant de répit. Mais impossible cependant d’être complètement convaincu par « L’Abattage rituel de Gorge Mastromas ». Certes, les belles images se télescopent et les trouvailles se multiplient : le plateau devient studio de doublage, les rôles s’échangent à qui mieux mieux. Mais au point qu’on finit par en perdre le propos, noyé sous les effets. C’est dommage.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par