I Wish I Could Speak in Technicolor

I Wish I Could Speak in Technicolor
Par

Drôle de spectacle que la proposition de Simon Tanguy et Roger Sala Reyner. Dans un décor psychédélique à dominantes rose et vert pomme, on se demande un peu ce que les deux artistes ont voulu nous dire. On attendait beaucoup de cette pièce inspirée d’une expérience menée par l’armée américaine sur les civils dans les années 1950 mais on se retrouve vite confronté à un problème de cible : malgré un thème qui ne s’y prête pas (la prise de LSD), le spectacle se veut aussi à destination des enfants. Malheureusement, ce qui se passe sur scène est confus pour des enfants qui voudront savoir de quoi on leur parle et trop léger pour les parents qui les accompagnent. Une fausse bonne idée, donc, puisqu’au final personne n’y trouve son compte.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par