Or virtuose à la cour de France. Pierre Gouthière (1732-1813)

Or virtuose à la cour de France. Pierre Gouthière (1732-1813)

Par

Après l’exposition « Bauhaus », le musée des Arts déco revient à l’art figuratif des objets. Il nous présente l’imposante carrière du bronzier Pierre Gouthière. Ses œuvres sont exposées avec celles d’autres maîtres ciseleurs-doreurs afin d’assouplir l’idée d’un « style Gouthière » et de mettre en valeur une chaîne de l’art qui liait en bonne intelligence le bronzier d’ameublement, l’ornemaniste, le sculpteur et l’architecte. L’harmonisation des décors se faisait ainsi, autour d’un répertoire partagé de formes néoclassiques et de thématiques mythologiques en rupture avec le style rocaille. Au-delà de la virtuosité technique, l’exposition rappelle aussi l’apparat et laisse deviner le cérémonial du faste social dans les usages domestiques des classes puissantes. En marge de l’exposition, la Maison Lignereux présente cinq œuvres contemporaines inspirées du poème « Kubla Khan », de Coleridge.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'autres articles par