© Eric Vuillermin

Plateau blanc – forcément – guitare électrique branchée au lointain jardin. Au sol, à la face, dix-sept vêtements et tenues de toutes sortes colorées et intrigantes. Après une danse qui convoque à la fois la rotation du buste et de la tête le balancé du bassin avec un mouvement quasi sur place, le tout dans un rythme effréné qui oblige Vania Vaneau à souffler bruyamment pour ne pas risquer la pure asphyxie, elle finit par enfiler toutes ces tenues : masque faisant penser aux têtes de poupées gonflables, perruque de longs cheveux noirs, robe façon gitane avec de